Adapter une salle de bain pour une personne handicapée

Adapter une salle de bain pour une personne handicapée

Adapter une salle de bain pour une personne handicapée

Lorsqu’une personne souffre d’un handicap, il est primordial qu’elle puisse rester autonome dans son habitation. Cela passe par des équipements adaptés, et donc par un aménagement particulier des pièces à vivre. L’une des plus importantes de ces pièces est vos installations sanitaires, où tout doit être pensé pour faciliter son usage quotidien par une personne à mobilité réduite. Votre plombier de Bordeaux vous en dit plus.

Une douche à l’italienne

Plutôt qu’une baignoire, une douche sera plus adaptée pour une personne à mobilité réduite, et notamment le modèle à l’italienne qui possède l’immense avantage d’être de plain-pied et ainsi ne nécessite pas de grand geste pour être accessible. Ce modèle est également avantageux pour les personnes en fauteuil roulant car il peut être doté d’un siège de douche et de barres d’appui : autant d’équipements indispensables, et qui ne gênent pas les autres utilisateurs car le siège peut être rabattable. Une chute est ainsi rendue fortement improbable. Dans le cas où la personne doit être aidée par un soignant, il existe des pare-douches s’ouvrant à mi hauteur, couvrant ainsi la salle de bain des éclaboussures et permettant l’aide à la personne.

Si la baignoire reste votre choix, nous ne conseillons pas les baignoires à portes. Outre que ce modèle possède souvent une marche, assez difficile à franchir pour une partie des personnes à mobilité réduite, il possède le second problème d’être peu confortable dans son fonctionnement : en effet, son principe veut que la personne doit entrer dans la baignoire puis seulement faire couler l’eau. Et inversement pour vider le bain. Dans une salle de bain mal chauffée, le risque de coups de froid est élevé et le confort sacrifié.

Un lavabo adapté

Il n’existe pas un modèle unique de lavabo s’adaptant à toutes les personnes à mobilité réduite. Selon le handicap, le lavabo qui conviendra sera forcément différent. Mais l’essentiel est de s’équiper d’un type de lavabo, ergonomique, qui sera conçu pour s’adapter à la personne, à son maintient (fauteuil, béquille, canne) et à son usage personnel de l’équipement.

Dans le cas d’un fauteuil par exemple, on exclura de placer un meuble en dessous du lavabo, et celui ci aura une courbe épousant la silhouette assise de l’utilisateur. Dans le cas d’une famille, un lavabo à hauteur variable peut être intéressant, mais plus cher.

Des toilettes sécurisées

La sécurité des toilettes doit être assurée dans le cas d’un usage par une personne handicapée. Préférez ainsi une porte s’ouvrant vers l’extérieur, prévoyez la place pour qu’un fauteuil puisse faire une rotation complète à 360°. Vous pouvez également relever la hauteur de la cuvette, par un rehausseur, très conseillé pour une personnage âgée qui aura du mal à contrôler sa chute sur la cuvette. Prévoyez également des barres d’appuis, essentielles pour toute difficile motrice.

Si vous avez besoin de plus d’indications ou souhaitez l’aide d’un professionnel pour l’aménagement de votre salle de bains, n’hésitez pas nous contacter !